S'abonner Télécharger le PDF

A la une !

 

>

J-546 avant le Régime Unifié

Enjeux

 

>

Initiative « MAGIC » : mission dématérialisation pour les permanences Cicas

Acteurs ensemble

 

>

RNGD et RNI : la donnée communautaire en 2D

 

>

Du côté de chez eux

 

>

Cicas : un site internet tout nouveau, tout beau !

Perspectives

 

>

Une expérience de co-conception dans le Lab Agirc-Arrco

En bref

 

>

Parution du dernier numéro de la Lettre d’information inter-régimes

N°28 | juillet 2017

J-546 avant le Régime Unifié

Mina Lejamble
mlejamble@agirc-arrco.fr

01 71 72 16 74

> Se désabonner

AG2R La Mondiale – Agrica – Amicap – Apicil – Audiens - B2V – BTPR – CGRR - CRC (CRR) - Crepa-Rep -
GIE Agirc-Arrco – Humanis – Ircem – Ircom - IRP Auto – Klesia – Lourmel - Malakoff Médéric - Pro BTP

A la une !

J-546 avant le Régime Unifié

Au 1er janvier 2019, les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco ne formeront plus qu’un. Les équipes des fédérations et des GPS sont mobilisées autour de 10 chantiers prioritaires pour garantir la bonne exécution du programme.* François-Xavier Selleret, directeur général de l’Agirc et de l’Arrco, nous en dit plus sur les clés de réussite de ce projet structurant pour la RC dans les prochaines années.

Régime Unifié – « Pourquoi »

Régime Unifié – « Nos atouts »

Régime Unifié – « Face au système universel »

A savoir – Les principes clés du Régime Unifié

1 point Régime Unifié = 1 point Arrco

C’est la valeur de service du point Arrco au 31 décembre 2018 qui a été retenue par les Commissions paritaires de l’Agirc et de l’Arrco comme unité de compte.**

Deux tranches :

  • Le salaire jusqu’au plafond de la Sécurité Sociale, avec un taux de cotisation de 6,20%
  • Le salaire compris entre un et huit fois le plafond de la Sécurité Sociale, avec un taux de cotisation de 17%

Passage du taux d’appel des cotisations de 125% à 127%

Prise en charge des cotisations :

  • par l’employeur à hauteur de 60%
  • et par le salarié à hauteur de 40%

Prochaine ouverture des négociations pour caractériser l’encadrement (définition de la catégorie cadre, pérennité du 1,5% en prévoyance…)

Avez-vous remarqué ?

Ces vidéos ont été filmées en mode « éclair » avec des smartphones, puis montées aussitôt. C’est l’objet de notre tout nouveau label, « Film & Vous », qui vise à promouvoir la production de petites vidéos simples, didactiques et rapidement diffusables. Un grand merci à François-Xavier Selleret qui a accepté, de bon cœur, de se prêter au jeu !

Un calendrier contraint des travaux

Enjeux

Initiative « MAGIC » : mission dématérialisation pour les permanences Cicas

En plus des points d’accueil Cicas, les conseillers accueillent leurs clients dans 460 permanences, réparties sur tout le territoire. Cela permet d’aller à la rencontre des usagers qui n’ont pas la possibilité de se déplacer jusqu’au point d’accueil. Cette solide présence locale constitue une des forces du réseau.

Les permanences ne sont connectées à aucun réseau informatique. En pratique, cela signifie que les conseillers emportent avec eux des dossiers papier (agenda des rendez-vous, dossiers des clients) qu’ils ont préparés la veille. Ils reviennent ensuite de chaque permanence avec les éléments papier fournis par les clients lors des rendez-vous.

Dans l’objectif d’optimiser le service rendu et de simplifier la vie du client, le réseau Cicas poursuit son entreprise de modernisation. D’ici la fin de l’année 2017, tous les conseillers se rendant en permanence seront équipés d’une tablette tactile. Cet outil leur permettra :

  • de photographier les pièces lors du rendez-vous et de rendre immédiatement au client tous les documents apportés. La tâche de renvoi des documents originaux aux clients s’en trouve donc supprimée ;
  • de consulter certains éléments du dossier du client, améliorant ainsi l’efficacité du traitement du dossier.

De retour au siège, les conseillers peuvent intégrer dans la PRC les documents photographiés.

« MAGIC », un atout pour le conseiller qui transporte moins de papiers, et pour le client qui peut repartir avec ses documents originaux

Lors de la demi-journée de présentation le 6 juin dernier, les responsables d’institution et les directeurs de Cicas ont pu découvrir le dispositif. Baptisé « MAGIC »,* il a d’abord été expérimenté auprès de 5 Cicas pilotes (Besançon, Caen, Evreux, Nancy et Nantes), puis déployé auprès d’une quinzaine de Cicas, avant une généralisation progressive d’ici la fin de l’année 2017.

* Moderne ; Aide ; Gain ; Intuitif ; Client

Acteurs ensemble

RNGD et RNI : la donnée communautaire en 2D

Le référentiel national individus (RNI) et le référentiel national de gestion des droits (RNGD) sont des outils clés dans l’opération « 1 individu unique = 1 carrière unique ».
Au cœur de ces référentiels, la donnée devient communautaire, du fait de la centralisation des outils et des données. « La donnée n’est plus la propriété d’une institution mais devient accessible à l’ensemble des institutions » : c’est le message que fait passer cette petite vidéo animée de présentation des deux référentiels.

 

 

Cicas : un site internet tout nouveau, tout beau !

Le réseau Cicas franchit une nouvelle étape dans la modernisation de la relation client avec le lancement de son site internet grand public. Quelques éléments de compréhension avec Cécile Martins, de l’Animation Réseau Cicas et Julia Biscay, du pôle Projets & Innovation de la direction du Produit Retraite.

Un site internet, parce que…

Cécile Martins : Le projet Interlocution Unique 2017 lancé en 2014* a renforcé la nécessité de visibilité auprès du grand public. Bien que les Cicas soient déjà particulièrement bien implantés dans le tissu socio-économique local comme service de proximité, nous avons souhaité créer un lien direct avec le client en communiquant sur ses missions et ses lieux d’accueil.

Julia Biscay : Pour répondre aux besoins de nos clients en matière d’accès à l’information, 24/24 et en multicanal, la retraite complémentaire Agirc-Arrco s’est pleinement engagée dans un effort de digitalisation. Le réseau Cicas est déjà embarqué dans cette évolution avec l’utilisation de Smart’Retraite, la demande de retraite en ligne, les tablettes dans les permanences.

Nous poursuivons donc la digitalisation du réseau en créant un site dédié relayant toutes les informations des Cicas sous une même bannière web. C’est à la fois une un espace qui permet de donner de l’information sur l’action de proximité des Cicas et une étape supplémentaire dans la simplification de la relation clients.

L'équipe projet : Cécile Martins (ARC), Marie Secher (DPR), Stéphanie Graveline (Communication), Julia Biscay (DPR)

Un site internet, qui ressemble à…

Cécile Martins : Pour créer ce lien de proximité avec nos clients, nous souhaitions à la fois donner des informations :

  • générales sur les Cicas et sur la retraite complémentaire, les démarches de demande de retraite, donner de la visibilité aux services proposés par l’Agirc-Arrco, tels que l’Entretien Information Retraite (EIR), l’application mobile Smart’ Retraite, etc.
  • spécifiques de chaque Cicas : adresse, horaires d’ouverture, photo du Cicas, événements s’il y a lieu, etc.

Julia Biscay : Pour répondre à ce besoin, le site internet créé est composé d’un « chapeau » relayant les informations générales sur les Cicas et la retraite complémentaire, et de pages associées correspondant à chacun des Cicas. Le contenu de ces pages est géré par les Cicas eux-mêmes : ils les alimentent avec leurs données personnalisées et ont la possibilité de remplir une zone « Actualités » en fonction de leurs événements locaux (salons, rendez-vous de la retraite…). Ce mode de fonctionnement permet de renforcer le lien entre les équipes et les clients.

Le site est responsive, il offre un confort de consultation quel que soit le support : ordinateur, smartphone, tablette.

Pour localiser le Cicas le plus proche, ici celui de Vesoul en Haute-Saône

Un site internet, déployé progressivement…

Cécile Martins : Le projet a été travaillé en 2 temps. Tout d’abord nous avons travaillé avec 4 structures (2 points d’accueil, 1 centre de gestion et 1 plateforme téléphonique) pour valider le besoin, identifier le contenu et l’arborescence du site. Dans un second temps, nous avons déployé une première version, que nous avons fait tester par 10 Cicas pilotes pendant 2 mois : relecture du contenu, création des pages dédiées, vérifications ergonomiques et techniques.*

Julia Biscay : En parallèle, dans l’objectif d’assurer la meilleure visibilité possible au réseau, nous avons effectué un important travail de référencement. Bientôt, quand nos clients taperont des termes comme « Cicas », « demande de retraite », « retraite complémentaire » dans leur moteur de recherche, ils trouveront le site en bonne position.

Enfin, suite à la validation de la première version du site, les 90 autres Cicas ont également créé leur fiche. Le site présente désormais l’ensemble des structures d’accueil du réseau Cicas pour un service client optimal !

Pour accéder au site :
www.cicas.agirc-arrco.fr

Chiffres clés des Cicas

En 2016 :

  • 100 points d’accueil, 5 centres de gestion, 2 centres de numérisation et 5 plateformes téléphoniques
  • 360 permanences
  • 950 collaborateurs
  • 607 000 ouvertures de dossiers de retraite par an
  • 410 721 visites
  • 355 609 rendez-vous
  • 12 400 EIR

Le saviez-vous ?

En 1971, c’est la naissance des Cicas !

Au cours de sa réunion du 23 juin 1970, le conseil d’administration de l’Arrco décide de créer, à titre expérimental, un certain nombre de Cicas. Ils s’appelaient à l’époque « Centres d’information et de coordination de l’action sociale ». Face à son succès, l’expérimentation est généralisée en 1971 à l’ensemble des départements français.

En 2006, les Cicas deviennent des « Centres d’information, conseil et accueil des salariés », et traitent aussi bien les dossiers Arrco, Agirc, qu’Ircantec (délégation de gestion).

En 2017, le réseau Cicas prend en charge 95% des demandes d’ouverture de retraite.

* Les 4 premières structures : PFT Angoulême, CG Paris Paradis, Cicas de l’Hérault, Cicas du Loir et Cher ; les 10 Cicas pilotes : Cicas de l’Hérault, Cicas du Loir et Cher, Cicas des Landes, Cicas du Rhône, Cicas de Gironde, Cicas du Morbihan, Cicas des Vosges, Cicas du Lot, Cicas des Côtes d’Armor, Cicas de la Manche

Perspectives

Une expérience de co-conception dans le Lab Agirc-Arrco

Thomas Vaast pilote une équipe de gestionnaires de compte, sur le centre de gestion de Chartres (AG2R La Mondiale). Il fait partie d’un groupe de travail sur les écrans du futur compte central* et à ce titre, a participé aux premiers ateliers qui se sont tenus dans le Lab Agirc-Arrco, des ateliers de co-conception (ou co-design). Nous l’avons rencontré pour en savoir plus.

mosaïc : Comment ont démarré vos travaux de co-conception ?

Thomas Vaast : La direction du Produit Retraite a lancé un appel dans les GPS pour réfléchir sur le design des écrans du futur compte central. Un groupe de travail constitué de 5 représentants des GPS, a été accueilli dans le Lab Agirc-Arrco en janvier, avec pour objectif de co-concevoir ces futurs écrans. Nos profils sont complémentaires : les uns sont plutôt « fonctionnels », très métier, les autres, comme c’est mon cas, ont un profil « pilotage ». C’est justement en raison de nos spécificités que notre groupe de travail fonctionne plutôt bien.

Comment se passent ces ateliers de co-conception ?

La méthode de co-conception est innovante et interactive. Nous partons de cas métier, nous travaillons sur le design de 8 à 10 écrans et validons le rendu en séance. Nous transmettons ces éléments à la DSI qui fabrique les écrans et nous validons ensuite le concept. Personnellement, je me suis placé du point de vue d’un conseiller en plateforme téléphonique : il a besoin d’une visualisation facile et de boutons intuitifs. Finalement, nous partons du métier, non plus de la réglementation. En atelier, nous soulevons des problèmes réglementaires et nous demandons des évolutions si nécessaire. Enfin, c’est la DPR et la DSI qui rédigent le cahier des charges. Aujourd’hui, nous nous rencontrons tous les 15 jours sur ce sujet et nous en sommes à la 10e séance, toujours sur le même principe.

Racontez-nous votre « expérience Lab ».

D’emblée, on nous a donné les règles du jeu : pas de limite, pas de jugement, toutes les idées sont bonnes à dire. Cette posture nous a donné le sentiment d’avoir une parole plus libre, avec des échanges facilités. L’interactivité a eu un impact positif sur l’implication du groupe. Nous avons eu 4 sessions dans le Lab, ce qui a permis de dynamiser le démarrage du chantier. En cela, le Lab constitue une bonne aide au démarrage d’un projet, car il libère la parole et permet de faire émerger des idées, sans contrainte.

Les premières sessions de co-design se sont déroulées dans le Lab Agirc-Arrco

La co-conception, ou co-design en anglais, est une manière de concevoir en s’appuyant sur la contribution de plusieurs personnes, toutes impliquées à des degrés divers dans le processus d’innovation. L’objectif est de développer la créativité en favorisant l’usage avant la technologie. L’intérêt d’une telle démarche est de prendre en compte l’ensemble des contextes d’usages pour anticiper au mieux l’utilisation finale, avant d’entreprendre tout développement informatique. Cela permet d’éviter les « effets tunnel », c’est-à-dire devoir revenir en arrière pendant les phases de développement technique.

En bref

Parution du dernier numéro de la Lettre d’information inter-régimes

La Lettre d’information inter-régimes n°10, publiée par le GIP Union Retraite, est parue. Au sommaire :

  • Rapport d’activité 2016 de l’Union Retraite
  • Lancement du bot Info Retraite
  • Conseil d’administration du 12 juin
  • Le droit à l’information retraite évolue
  • On parle de l’inter-régimes…

Vous pouvez retrouver le numéro à l’adresse suivante :
sv7o.r.a.d.sendibm1.com/4pgaqmg3mrf.html

Un exemple d’initiative inter-régimes : le compte personnel retraite a dépassé le million de comptes (au 19 juin 2017) ! Lancé en octobre 2016, il permet d’accéder à des informations personnalisées sur la retraite, de réaliser des démarches et des simulations en ligne

La mission du GIP Union Retraite

Créé par la réforme des retraites du 20 janvier 2014, le GIP Union Retraite regroupe la totalité des organismes de retraite obligatoire. Il pilote l’ensemble des projets de simplification et de mutualisation au profit des usagers.

©2018 - mosaïc - Agirc Arrco